Contact
Bouton Menu Mobiles

Accueil > Connaître > Les Ursulines > Témoins > Marie Clémence Staszewska

Marie Clémence Staszewska

Bienheureuse Marie Clémence Staszewska

Marie Clémence

Béatifiée le 13 juin 1999
Vierge et martyre (1890-1943)

Marie Clémence naît en 1890 dans une famille nombreuse. Son père meurt au début de la 1re guerre mondiale et sa mère, peu de temps plus tard.
Marie Clémence doit faire face à l’éducation de ses douze jeunes frères et sœurs.
Institutrice, elle est aussi active dans un service social.
Elle entre chez les Ursulines, à l’âge de 31 ans, afin de « vivre avec Jésus et en Jésus », elle est attentive à la qualité de ses relations avec autrui :
« depuis des années, je travaille pour acquérir la bonté »,
« depuis trente ans, je travaille afin de bien accepter mes souffrances »…
Ceux qui la connaissent sont sous le charme de sa bienveillance manifestée à tout le monde. Alors qu’elle est supérieure de la communauté de Rokiciny Podhalańskie, elle se distingue par une activité caritative jusqu’à l’héroïsme, et par une vie contemplative hors du commun.
Au risque de sa vie, elle accueille dans sa maison religieuse des jeunes filles juives et des fugitifs.
Arrêtée par la Gestapo, le 26 janvier 1943 et déportée au camp d’extermination d’Auschwitz, elle y meurt, le 27 juillet 1943, du fait des mauvais traitements et des maladies.
Des témoins racontent : « Affaiblie par le typhus, elle ne peut presque plus parler, mais récite continuellement par bribes le Magnificat, serrant entre ses mains le crucifix de sa profession religieuse. »
Le 13 juin 1999, à Varsovie, Jean Paul II l’a proclamée bienheureuse avec 107 autres Polonais, martyrs de la seconde guerre mondiale.
Marie Clémence est fêtée le 12 juin

Blessed Marie Clemence Staszewska
Beatified on June 13, 1999,
as Virgin and Martyr (1890-1943)

Marie Clemence was born in 1890 in a numerous family. Her father died in the beginning of the First World War, and her mother, some time later.
Marie Clmence had to cope with the education of her twelve brothers and sisters.
As a teacher, she was also active in social work.
She entered the Ursulines when she was 31 years old, so as to “live with Jesus and in Jesus” ; she was very mindful of having valuable relations with others :
« For years, I have been working to become good »,
« for thirty years, if have been working to accept my sufferings…”

Those who knew her, were captivated by the charming good will that she showed to all. As Superior of the Community of Rokiciny Podhalańskie, she was known for her charitable activities even heroic ones, and for her uncommon contemplative life.
At the risk of her own life, she welcomed to her religious house young Jewish women and fugitives.
Arrested by the Gestapo on January 26, 1943, she was driven to the extermination camp in Auschwitz, where she died on July 27, 1943, because of ill treatments and disease.
Witnesses relate that “weakened by typhus fever, she could hardly talk, but she was continually reciting fragments of the Magnificat and holding in her hands the crucifix of her religious profession”.

On June 13, 1999, Pope Jean-Paul II beatified her with 107 other Polish martyrs of the Second World War.
Her feast day is on June 12.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.